BNP Paribas victime de l’impérialisme juridique américain ?

Une menace d’amende record pèse sur BNP Paribas aux Etats-Unis. Or les opérations incriminées ne se sont pas déroulées sur le sol américain et elles étaient autorisées par le droit des pays concernés et par les Nations unies. Que signifie cette affaire ? Un nouvel épisode de la lutte contre les banques ? Une attaque délibérée contre un groupe français? Nous proposons une autre interprétation. Ordre américain Les différentes autorités publiques américaines (SEC, Department of Justice…) se sont donné les moyens d’arraisonner les grands groupes étrangers qui opèrent dans les eaux internationales. Elles procèdent en deux temps. Pour en savoir plus…lire l’article d’Olivier Basso et Thomas Durand  publié dans Les Echos Et si vous souhaitez découvrir la version longue de l’analyse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s