Un outil pour aider les leaders à se développer : le Structogram (2)

Le Structogram permet de découvrir l’intensité avec laquelle chacun d’entre nous utilisons nos 3 cerveaux (reptilien, limbique et néo-cortex), caractérisés par trois couleurs distinctives. Cette représentation graphique peut paraître a priori simpliste, mais la combinaison des nuances qui s’exprime par la répartition des couleurs sur un disque gradué permet de caractériser près de 400 profils.

Structogram schéma
Pourquoi cette approche nous semble-t-elle extrêmement pertinente pour les managers ?

Plusieurs raisons sont à distinguer :

a)      Tout d’abord le Structogram permet une première approche réflexive : pour des personnes orientées vers l’action et évoluant dans un univers d’incertitudes et de contraintes où la rapidité d’ exécution est le maître-mot, l’exercice du Structogram permet en peu de temps de se poser et de commencer une exploration de soi-même et ce, sans craindre de partir dans une longue introspection qui peut rebuter ou paraitre hors sujet dans le cadre de l’entreprise. Un travail de prise de conscience personnelle peut ainsi être initié, en analysant ses modes de fonctionnement préférentiels :

Comment je décide ? Quelle est ma relation au temps ? Qu’est ce qui me motive ? Comment je communique spontanément avec mon équipe ? Et comment mon équipe perçoit mes comportements ?

b)      Deuxième point fort du Structogram, c’est un outil, plus qu’un modèle : en tant que tel, il propose un regard sur les modes de comportement mais il n’enferme pas les personnes dans des catégories ; le recours au nuancier permet certes d’identifier des traits dominants mais la présence en toute personne des trois couleurs permet d’échapper à la catégorisation.

c)      Enfin, il permet de se poser les questions opérationnelles : comment motiver ses équipes ? comment conduire le changement ? comment créer l’engagement ?

En prenant conscience de son propre profil, le leader devient plus à même de comprendre le mode de fonctionnement de ceux avec qui il interagit. Cette compréhension lui permet d’augmenter son efficacité relationnelle et d’identifier ses stratégies de succès.

Olivier Basso et Yasmina Jaïdi

Publicités

Neuro-sciences et Leadership: 3 raisons d’adopter le Structogram ! (3)

Au fur et à mesure de leur ascension professionnelle, nombreux sont les managers et dirigeants qui reconnaissent que la partie « soft » de leur métier (gérer ses équipes, motiver les collaborateurs pour créer de la valeur), est finalement la plus ardue…

enfants-cercle
Quels sont les atouts du Structogram®  pour faciliter le travail sur cette dimension  ?

1) Un modèle nourri par les neuro-sciences : à la différence d’outils tels que le MBTI, Disc, Insight, ou TetraMap, le Structogram®  n’est pas fondé sur l’approche psychanalytique jungienne mais repose sur les développements des neuro-sciences. Le principe de tri-partition du cerveau (reptilien, limbique et néo-cortex) se retrouve dans les recherches scientifiques les plus récentes, prouvant ainsi toute l’actualité de sa démarche.

2) Qui ne « type » pas mais ouvre à la nuance : le Structogram®  ne procède pas selon les arborescences binaires habituelles qui conduisent à retrouver son profil dans une matrice de catégories. Le Structogram®  introduit de la nuance, et prend ainsi en compte les subtilités de « l’arc-en-ciel humain ».

3) Facile à prendre en main et pragmatique : le jeu des trois couleurs, la symbolique animale et l’usage d’un disque amovible permettent d’entrer facilement dans le cadre de référence du modèle. L’apport d’un livret personnalisé permet au participant de noter directement ses propres résultats et de conserver avec lui les éléments d’interprétation.

Connaissance de soi, connaissance des autres…Êtes-vous prêt à tenter l’expérience du Structogram® ?

Yasmina Jaïdi et Olivier Basso